POUDEV : Politiques et usages de l’énergie dans les villes

Projet Meridian à Istanbul : l’immobilier de luxe joue sur les énergies renouvelables

Ce projet est financé par le LABEX Intelligence des mondes urbains, basé à Lyon. Il s’inscrit par ailleurs dans le cadre du thème de recherche ACREOR et donnera lieu dans le courant de l’année à l’organisation de deux séances de séminaire.

Résumé

Le projet s’intéresse aux politiques de maîtrise de l’énergie dans les grandes métropoles, en particulier en direction des usagers résidentiels. Il associe une équipe de chercheurs en urbanisme et géographie et une équipe de spécialistes d’énergétique. Ce projet entend croiser les centres d’intérêt et faire s’enrichir les compétences de ces chercheurs d’origine disciplinaire distincte. En particulier, les politiques de maîtrise de l’énergie que nombre de villes mettent en œuvre, y compris dans les pays émergents, privilégient le recours à des innovations technologiques concernant la construction et la consommation. Or, ces politiques peinent à être adoptées non seulement pour des raisons économiques mais en raison de leur difficile articulation avec les politiques énergétiques dominantes et des intérêts qui les justifient, ainsi que de leur décalage avec les pratiques sociales majoritaires. Il s’agit d’éclairer les tensions voire contradictions qui existent entre politiques énergétiques et politiques de maîtrise énergétique, et d’autre part entre ces politiques  et les usages de l’énergie par les ménages (hors considération pour les activités ou les transports). Nous faisons l’hypothèse d’inadaptations relatives des politiques, des techniques et des usages, en fonction des populations, ce qu’on se propose d’observer à travers divers cas de figure, variant les territoires, les architectures, les groupes sociaux. Le projet inclut explicitement des villes non occidentales, caractérisées par de très fortes croissances de la demande énergétique et où l’enjeu économique et social est un défi majeur. Cet élargissement géographique peut s’appuyer sur nombre de travaux menés par des chercheurs adhérents à IMU.

La principale action du projet POUDEV est une thèse de doctorat qui sera réalisée par Elvan ARIK (sous la direction de Jean-Michel Deleuil, INSA-EVS-ITUS et Eric Verdeil, CNRS-EVS). Titre provisoire de la thèse : Politiques et usages de l’énergie à Istanbul

Durée

36 mois

Equipe

Eric Verdeil (CNRS-EVS), Jean-Michel Deleuil (INSA-EVS-ITUS), Christian Ghiaus (INSA-CETHIL), Fabrice Balanche (GREMMO-Université de Lyon 2), Elvan Arik (INSA-EVS-ITUS)


Une réflexion au sujet de « POUDEV : Politiques et usages de l’énergie dans les villes »

  1. Ping : Flux: villes et énergie en pays émergents | Rumor

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.