Mise en mots et en images de la démolition : compte rendu de la séance GRAVATS du 20 juin 2012

Compte rendu de la première séance du séminaire de GRAVATS (Gestion du Recyclage des Architectures en Ville : Analyses Territorialisées) – (voir texte d’annonce ici)

Le 20 juin 2012

Anne-Sophie Clémençon (CNRS –UMR EVS) a commenté des photos issues d’une base de données photos qui est en cours de formalisation à la photothèque de l’ENS, montrant des exemples de démolitions / reconstructions dans différents quartiers de Lyon, des années 1970 à aujourd’hui : démolitions « ordinaires », de revalorisation immobilière, ou bien plus directement liées à de grandes opérations de renouvellement urbain. Elle s’intéresse à travers elles aux évolutions morphologiques de la ville, mais aussi à la mise en scène de la démolition.

Vincent Veschambre (Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Lyon, UMR EVS) a insisté sur les mots parlant de la démolition dans l’habitat social, en analysant des corpus de textes abordant la démolition, notamment la presse régionale et  nationale. Il apparaît que le « tabou » autour de la démolition tombe vers les années 2000, ce qui correspond à la mise en place de l’ANRU. Les termes « déconstruction », « foudroyage », « reconstruction », « implosion », « grignotage » apparaissent chacun dans des contextes  spécifiques.

Lydia Coudroy de Lille (Université Lumière Lyon 2, UMR EVS) a présenté les types de démolition auxquelles ont été soumises les villes post-socialistes, en particulier polonaises. La démolition urbaine, au début des années 1990 fut d’abord celle de monuments symboliques du régime déchu. Mais dans les années 2000, d’autres objets urbains issus de la phase socialiste de l’urbanisation sont parfois masqués, invisibilisés, voire détruits. Ils sont plus ordinaires (magasins, cinémas), mais certains, témoignant du modernisme socialiste, ont bénéficié d’une loi de protection patrimoniale.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.